Paris +33 (0)1 76 50 33 66 | Lyon +33 (0)4 69 96 69 09 | Lille +33 (0)3 62 02 08 02 | Bordeaux +33 (0)5 31 60 61 70 | contact@collock.com
La vie d’un employé au sein d’une entreprise porte désormais le nom « d’Expérience Collaborateur ». Ce concept part d’un postulat simple : « pour offrir une expérience unique et exceptionnelle à ses clients, l’entreprise doit aussi offrir une expérience unique et exceptionnelle à ses collaborateurs ».Cette expérience débute dès le premier contact avec l’entreprise : c’est-à-dire lors du recrutement, quand le futur employé n’est alors que candidat. La découverte du processus de recrutement d’une entreprise par un candidat est nommée « Expérience Candidat ». Celle-ci démarre dès la première interaction avec la société, via le site web ou les réseaux sociaux par exemple, les diverses étapes menant au recrutement, et même l’Onboarding.

La Relève, spécialiste du recrutement d’étudiants et jeunes diplômés pour le compte de PME, TPE et startups, le constate chaque jour : il est important d’offrir une Expérience Candidat qui soit positive et riche afin de convaincre les meilleurs talents de rejoindre l’entreprise. Leurs consultants experts nous ont transmis leurs conseils pour améliorer l’expérience candidat.

Tout d’abord, il est important de comprendre pourquoi prendre soin de l’Expérience Candidat est primordial, cela à plusieurs niveaux :

  • Pour votre Marque Employeur : si l’expérience du candidat avec vos processus de recrutement est négative ou incohérente avec l’image de la Marque Employeur que vous véhiculez, non seulement il refusera le poste, mais surtout, il transmettra cette image négative autour de lui via le bouche-à-oreille, ce qui aura des répercussions sur vos futurs recrutements.
  • Pour votre Image de Marque : de la même façon, un candidat insatisfait pourra ternir votre image de marque auprès de clients actuels et potentiels. A l’inverse, il y a de grandes chances pour qu’un candidat satisfait devienne client, et véhicule une image positive de votre société autour de lui.
  • Pour la motivation de vos futurs collaborateurs : si l’Expérience Candidat est positive, cela impactera de manière positive leur motivation à rejoindre l’entreprise, leur motivation à travailler pour vous, et donc leur performance.
  • Pour l’organisation de votre entreprise : avoir un processus de recrutement bien rôdé, où chacun connaît son rôle à jouer ainsi que les différentes étapes, est bénéfique pour votre organisation en vous faisant gagner du temps lors de vos recrutements.

Alors comment améliorer l’Expérience Candidat ?

Pour assurer une Expérience Candidat riche et positive, il s’agit d’établir une stratégie qui couvre les différents points de contact avec les candidats tout au long du processus de recrutement. La Relève en a identifié cinq et nous livre des pistes pour améliorer chacun.

 

Le premier contact lors de la recherche d’emploi : soignez votre contenu

L’Expérience Candidat commence même en amont de la recherche d’emploi : dès son interaction avec le site ou les réseaux sociaux de l’entreprise. Il est donc très important de créer une bonne première impression grâce à un contenu de qualité. Ce contenu peut véhiculer votre Image de Marque mais aussi votre Marque Employeur. N’hésitez pas à montrer la vie à l’intérieur de votre entreprise, à présenter les membres de votre équipe.

De cette façon le futur candidat aura une vision positive de votre Marque et de votre Marque Employeur avant même d’avoir postulé.

Il est également très important de soigner le contenu de vos offres d’emploi : elles doivent être détaillées (missions, fourchette de rémunération, lieu du poste, taille de l’équipe…). Elles sont aussi l’occasion de véhiculer votre Marque Employeur, en donnant quelques informations sur l’équipe, sur le type de personnalité attendue… Il est important que le candidat puisse se projeter parmi vous.

Le dépôt de candidature : facilitez-le

Les candidats postulent parfois à de nombreuses offres dans une même journée. Il est important pour eux de pouvoir déposer leur candidature facilement. Il existe des moyens simples pour faciliter et automatiser cette étape : de nombreux job boards proposent de connecter les profils LinkedIn, ou de générer des CV automatiquement.

De nouvelles tendances se développent : notamment la fin de la lettre de motivation, jugée trop impersonnelle et formelle. Depuis quelques temps vous avez pu voir par exemple des CV vidéos, ayant pour vocation de présenter le parcours du candidat et d’aller plus en détails sur ses motivations et les raisons pour lesquelles il postule. Également les “mails de motivation” sont une pratique de plus en plus répandue : moins longs et surtout moins formatés que la lettre de motivation.

 

La communication : soyez clairs et transparents

Le candidat doit être informé de façon claire sur les étapes du processus, les étapes restantes, la durée approximative du temps de réponse… Une absence de communication à la suite d’un dépôt de candidature peut créer énormément de frustration pour un candidat. Que votre retour soit positif ou négatif, il faut informer le candidat de l’avancée de sa candidature en toute transparence.

Le rejet d’une candidature doit être géré avec douceur. Même si vous refusez un candidat aujourd’hui car il ne correspond pas au poste, il se peut qu’il corresponde dans le futur à une nouvelle offre. S’il garde un souvenir positif de son expérience de recrutement, vous pourrez facilement reprendre contact, ce qui constitue un gain de temps indéniable.

Le feedback est un critère très apprécié par les candidats : il s’agit simplement de les informer sur l’avancement de leur candidature, mais aussi sur les points positifs et négatifs de celle-ci. Une fois qu’une candidature est retenue pour l’étape suivante, il suffit de prendre quelques minutes pour envoyer un email (qui peut être automatisé) ou appeler rapidement le candidat. Cela permet de le maintenir impliqué dans le processus et de conserver sa motivation pour le poste.

Si vous retenez des candidats pour un entretien, informez-les en avance quant au format. Ils ne doivent pas avoir l’impression que vous souhaitez les piéger, mais au contraire que vous les placez dans des conditions optimales pour montrer leur meilleur d’eux-mêmes.

 

L’entretien : votre réactivité prime 

Cette étape est cruciale, elle permet de vraiment découvrir vos candidats, leur personnalité, leur façon de s’exprimer, et de voir s’ils peuvent correspondre à votre culture d’entreprise. De leur côté, ils peuvent découvrir votre entreprise de l’intérieur, et se faire une véritable idée de la vie au sein de vos équipes. Cela permettra, à l’un comme à l’autre, de savoir s’il y a un bon fit. Il est important, encore une fois, d’être transparent quant à l’ambiance, la culture, l’organisation, les heures de travail, pour éviter les déconvenues une fois le recrutement finalisé.

Aujourd’hui le pouvoir n’est plus entre les mains de l’employeur mais bel et bien dans celles du candidat, conscient de ses atouts pour une entreprise, il doit être convaincu. Il ne s’agit donc pas uniquement de l’évaluer mais aussi de promouvoir votre entreprise à son égard.

Pour ne pas risquer de perdre de bons candidats aux cours des entretiens, il faut être réactif, ne pas créer de trop grands délais entre deux entretiens et donner une réponse rapidement. Évitez d’organiser un trop grand nombre d’entretiens avec de nombreux membres de votre équipe, cela risquerait de créer de la confusion auprès des candidats, qui vont avoir l’impression de se répéter. À noter que pour un stage, les très bons profils trouvent généralement une entreprise en à peine deux semaines.

N’hésitez pas à recourir à la visioconférence pour éviter les contraintes de déplacement et d’horaires : cela vous permettra d’accélérer grandement votre processus et les délais entre les étapes du recrutement.

Surtout, soyez impliqués dans vos échanges, l’entretien est le premier contact physique qu’aura un candidat avec votre entreprise : il est donc primordial pour les convaincre de vous rejoindre.

 

L’Onboarding : sachez accueillir et intégrer vos nouvelles recrues

Une fois votre recrutement finalisé, l’Expérience Candidat n’est pas encore terminée. Reste encore à accueillir votre nouvelle recrue dans les meilleures conditions, afin de lui permettre de se sentir à l’aise le plus rapidement possible.

L’Onboarding doit être une stratégie bien établie. Le but : créer du contact entre collègues, transmettre des instructions claires, établir un climat de confiance.

Pour cela, pourquoi pas organiser un petit déjeuner d’accueil avec vos équipes ? Ou encore préparer à l’avance un « Welcome Kit » avec les informations importantes (comme les codes d’entrée de l’immeuble, le fonctionnement de la machine à café), un trombinoscope, les adresses pour déjeuner à proximité du bureau…

Pour redéfinir votre processus de recrutement et améliorer votre Expérience Candidat, n’hésitez pas à vous adresser directement à vos candidats en leur demandant un retour d’expérience. Évaluer vos pratiques et combler vos lacunes n’a rien de difficile, si vous savez exploiter au mieux chacun de ces points de contact avec vos candidats, il n’y aucune raison que n’arriviez pas à créer une Expérience Candidat mémorable.

Notre contenu vous intéresse ?

Recevez notre Newsletter deux fois par mois avec nos articles, actualités et infographies !

0