Paris +33 (0)1 76 50 33 66 | Lyon +33 (0)4 69 96 69 09 | Lille +33 (0)3 62 02 08 02 | Bordeaux +33 (0)5 31 60 61 70 | contact@collock.com

Serious Game

Le serious game et son utilisation en entreprise

Découvrez la définition, les avantages du serious game et comment l’utiliser dans votre entreprise ! Nous vous proposons également d’en savoir plus sur notre méthodologie.
Accueil » Serious Game
Accueil » Serious Game
Dans cette page, nous allons traiter les sujets suivants :
  1. Définition d’un serious game
  2. Avantages des jeux sérieux
  3. Applications des serious games
  4. Méthodologie Collock
 

Qu’est-ce qu’un serious game ou jeu sérieux ?

Un « serious game » (ou jeu sérieux en français) désigne un jeu qui a un but principal autre que le divertissement. Le jeu sérieux est un mélange entre un contenu sérieux et un scénario vidéo-ludique. Le serious game combine une intention sérieuse, de type pédagogique, informative ou d’entraînement avec des ressorts ludiques issus du jeu. Il a donc pour objectif de rendre attrayant le contenu sérieux qui doit être transmis, par une forme, une interaction, des règles et éventuellement des objectifs ludiquesEn d’autres mots, un serious game est un outil d’apprentissage, qui fait appel aux ressources du multimédia comme les images, le son et la vidéo. Il propose la transposition ludique d’une problématique complexe avec des enjeux sérieux : gérer un projet, manager une équipe, etc. Il a divers objectifs : 

Informer + Communiquer + Éduquer + Entraîner

Pour atteindre ces objectifs, la qualité de l’imaginaire est essentielle puisqu’elle permet aux joueurs de s’immerger dans l’univers proposé. Cela lui permet d’apprendre, plus facilement et plus efficacement qu’il ne l’aurait fait par la lecture ou en assistant à une présentation.Damien Djaouti et Julian Alvarez ont défini trois dimensions du « jeu sérieux ». 
  1. La dimension persuasive qui cherche à mettre en avant un message par le graphisme ou un élément audio
  2. La dimension informative qui offre à l’apprenant la possibilité d’interagir avec le message
  3. La dimension démonstrative/éducative qui caractérise le mieux les serious games. Elle vise à transmettre un message ou à entraîner l’apprenant. 
 

Un serious game est sérieux

On a l’habitude de considérer le jeu comme un loisir, une source de divertissement. Et s’il pouvait avoir un objectif au-delà de divertir ? C’est toute la raison d’être des serious games. Ces jeux sérieux s’appuient sur ce que les jeux ont d’engageant, de motivant et d’entraînant pour mettre ces forces au profit d’enjeux sérieux tels que l’apprentissage, la formation ou la sensibilisation. Aussi, les serious games ont généralement une forte composante digitale, et prennent la forme de scénarios ludiques permettant de s’entraîner, d’apprendre, de montrer ses compétences dans un cadre immersif… et de se tromper ! L’échec, on le sait, est un puissant levier d’apprentissageIl existe trois types de serious games :
  • Le serious game « à message », qu’on appelle également advergaming ou persuasive game. Il vise à transmettre un message, dans une visée éducative, informative ou persuasive.
  • Le serious game d’entraînement est aussi appelé training game. Il cherche à améliorer les performances cognitives ou motrices des utilisateurs grâce à la simulation.
  • Le serious game de formation, ou learning game. C’est un jeu d’apprentissage qui permet l’acquisition ou le développement de connaissances comportementales ou techniques. 
Un serious game peut appartenir à différentes catégories, et par exemple, un jeu de formation peut également transmettre des messages commerciaux ou du contenu de sensibilisation.

Les avantages du serious game

    Objectif 1 : L’efficacité pédagogique : la pratique et l’exercice

    L’un des avantages de ce format de jeu est que le joueur apprend en faisant/pratiquant. Grâce à l’observation et l’expérimentation, le jeu sérieux permet de trouver la meilleure solution pour un problème donné et de perfectionner les gestes et comportements à adopter. On parle également d’apprentissage par l’action : le serious game offre à l’apprenant la possibilité d’interagir, d’être acteur de sa formation. En étant actif, l’apprenant est davantage impliqué et mémorise mieux les contenus et informations clés ainsi que les gestes à adopter.

    Objectif 2 : Le pouvoir de l’apprentissage par l’erreur

    De plus, un jeu sérieux favorise l’apprentissage par l’erreur. Il a été prouvé qu’un apprenant retient 6 fois mieux ce qu’il fait que ce qu’il lit ou entend. Grâce à l’expérimentation proposée dans les serious games les apprenants ont la possibilité de commettre des erreurs et de renouveler une expérience autant de fois que cela est possible. Cela leur permet de tester jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée, et sans conséquences. 

    Objectif 3 : Une meilleure motivation et un fort engagement

    La mise en place d’un serious game lors d’une formation, pour toute ou partie de cette dernière, a tendance à augmenter la motivation et l’engagement des apprenants. De façon générale, le jeu a un effet sur les leviers de motivation intrinsèque des participants.

    Objectif 4 : L’amélioration de la cohésion d’équipe

    La majorité des serious games sont développés pour être joués en équipe. Ainsi, ils ont une portée collaborative et permettent d’améliorer la cohésion d’équipe.

    Objectif 5 : La possibilité de suivi des apprenants

    La mise en place d’un serious game permet le suivi des apprenants puisque leur évaluation se fait sur plusieurs critères, définis au préalable. L’évaluation se passe tout au long du jeu et peut avoir différentes formes : un quiz, l’évaluation d’un choix face à une situation ou une mise en pratique, etc.

    Objectif 6 : La modernisation des formations en entreprise

    Souvent perçue comme une obligation par les employés, la formation se modernise pour plaire davantage et répondre aux attentes des nouvelles générations, comme l’E-learning. Aujourd’hui, les collaborateurs souhaitent suivre des formations moins formelles, plus digitales et interactives.

    Objectif 7 : Un boost pour l’expérience collaborateur et la marque employeur

    De plus en plus d’entreprises décident d’intégrer des serious games dans leur parcours collaborateur afin de séduire des candidats et leur donner envie de rejoindre l’entreprise mais également pour fidéliser les talents déjà dans l’entreprise. Les directions RH désirent améliorer la marque employeur et l’expérience collaborateur pour réduire le turnover.

    Quelles sont les principales applications des jeux sérieux ?

    Les domaines d’applications du jeu au-delà du divertissement sont les plus divers. Voici quelques exemples pour illustrer des utilisations possibles des serious games. 

    1. Le jeu dans l’éducation et l’enseignement

    Le jeu chez les jeunes adolescents a bien souvent été stigmatisé. L’image du jeune accro aux jeux vidéo lui a donné une place négative auprès du public. Or, si cette audience est aussi captive, c’est parce qu’elle est sensible à ce qui fait l’attrait du jeu : l’immersion dans un univers, la poursuite d’une mission, la maîtrise croissante des outils qui permet d’avancer dans sa quête, et bien souvent, une dimension sociale et de compétition qui les lie aux autres joueurs.

    Et si toute cette énergie et tout cet engagement étaient tournés au profit non pas du seul objectif de divertir, mais prioritairement à l’apprentissage et l’éducation ? C’est ce que tentent de faire les enseignants qui utilisent le jeu dans leurs cours.

    2. Le jeu dans le secteur médical et de la santé

    Le domaine de la santé est particulièrement pertinent pour les serious games puisque ceux-ci permettent, par exemple, de mettre en pratique les acquis théoriques. Et le tout, sans prendre de risques sur de réels patients. Il permet l’entraînement et la simulation de cas pratiques.
    La recherche médicale a également profité du pouvoir de la gamification. Foldit en est devenu un célèbre exemple. Cette plateforme en ligne soumet des énigmes à résoudre pour adresser des questions scientifiques qui n’ont pas trouvé de réponses et qui appellent à l’intelligence humaine. Résultat : 3 semaines après son lancement en 2008, un problème scientifique a été levé après 10 ans de recherche infructueuse ! La plateforme capitalise sur l’intelligence collective de la communauté scientifique. Cela aide donc à faire avancer la recherche sur les sujets et pathologies les plus complexes. Un bel exemple pour illustrer le pouvoir du serious game et de la gamification dans la santé.

    3. Le jeu sérieux en entreprise

    Pour l’apprentissage et la formation en entreprise


    De la même manière que pour l’éducation des jeunes, le serious game est un puissant outil pour former des adultes, y compris au travail. Dans les serious games, l’apprenant devient acteur de son apprentissage : son intérêt reste éveillé et il est imprégné des messages et des contenus de manière plus efficace que lors d’une présentation en plénière ou de l’envoi d’un dossier à lire. Le jeu sérieux permet de simuler l’expérience pour faire ainsi le lien entre la théorie et la mise en pratique.

    Pour renforcer la sensibilisation


    Les enjeux autour de la sensibilisation sont multiples. On souhaite sensibiliser les équipes à la transformation digitale ; à l’innovation ; à la sécurité et la prévention des risques en entreprise ; au handicap au travail ; au sexisme ; au tri des déchets, etc.

    Le défi est double : les campagnes de sensibilisation doivent diffuser des messages de manière efficace pour en favoriser la mémorisation et elles doivent avoir un impact positif sur le comportement des collaborateurs. Pour atteindre ces deux objectifs et changer les comportements, le fait de vivre les situations et d’appliquer les bons comportements dans le cadre d’un serious game est une solution.

    Pour améliorer le recrutement

    Le serious game est un outil très efficace pour l’évaluation de candidats au cours d’un processus de recrutement. La mise en situation à travers des simulations informatiques permet de tester des connaissances et des compétences techniques. Un jeu en équipe grandeur nature peut être aussi très révélateur des “soft skills” des candidats, particulièrement difficile à cerner dans le cadre d’un entretien classique ou uniquement en déclaratif. En effet, il permet de tester des qualités comportementales telles que l’écoute, la bonne communication, l’esprit d’équipe, la gestion du stress et des délais, etc.

    Comment concevoir un serious game en entreprise

    L’utilisation des serious games et de la gamification est en plein essor, et pas seulement pour le grand public. En effet, de nombreuses entreprises ont pris conscience du pouvoir du jeu et de son impact. Il leur permet d’engager leurs collaborateurs, de mieux les former, d’améliorer le bien-être en entreprise mais aussi la performance individuelle et collective des collaborateurs.

    Chez Collock, nous avons développé une méthodologie, en 5 étapes, à suivre lors de la création d’un jeu sérieux. 


    Le format de jeu, la storyline, le plan d’espace, l’organigramme du projet et le rétroplanning sont fixés avec toutes les parties prenantes. De plus, on valide les objectifs du projet pour s’assurer d’avoir les bons KPIs à suivre lors du déploiement.

    Formats : Réunions de lancement en présentiel ou en visio

    Les tests se font au fur et à mesure de la conception, pour optimiser les délais, le budget, et pour toujours coller à son besoin. Nous faisons des « tests papier » et des « tests live » des différentes versions du jeu avec le client.

    Formats : Tests en présentiel ou en visio suivis de questionnaires pour voir les points d’amélioration et ce qui a plus

    1

    Découverte

    2

    Cadre

    3

    Conception

    4

    Test

    5

    Déploiement

    Echanges avec le client pour recueillir les besoins et les objectifs du projet et établir le cahier des charges.

    Formats : Session de Brainstorming, rencontres et recherches documentaires

    C’est le moment de créer le jeu à partir des documents issus du cadrage : gameplay, design, conception des énigmes et production du jeu physique et/ou digital (modules, applications, vidéos,..), packaging

    Formats : Sessions de créativité, réunions pour discuter des propositions

    Collock s’occupe de la production du jeu et de son déploiement: fabrication des éléments du jeu, développement applicatif, logistique de transport et installation, animation… Jusqu’à l’appréciation finale du client.

    Formats : Livraison et animation du jeu physique ou digital, selon les besoins du client

    1

    Découverte

    Nous nous échangeons avec le client pour recueillir les besoins et les objectifs du projet et établir le cahier des charges.

    Formats : Session de Brainstorming, rencontres et recherches documentaires

    2

    Cadre

    Le format de jeu, la storyline, le plan d’espace, l’organigramme du projet et le rétroplanning sont fixés avec toutes les parties prenantes. De plus, on valide les objectifs du projet pour s’assurer d’avoir les bons KPIs à suivre lors du déploiement.

    Formats : Réunions de lancement en présentiel ou en visio

    3

    Conception

    C’est le moment de créer le jeu à partir des documents issus du cadrage : gameplay, design, conception des énigmes et production du jeu physique et/ou digital (modules, applications, vidéos,..).

    Formats : Sessions de créativité, réunions pour discuter les propositions de gameplay, contenu, matériel et packaging

    4

    Test

    Les tests se font au fur et à mesure de la conception, pour optimiser les délais, le budget, et pour toujours coller à son besoin. Nous faisons des « tests papier » et des « tests live » des différentes versions du jeu avec le client.

    Formats : Tests en présentiel ou en visio suivis de questionnaires pour voir les points d’amélioration et ce qui a plus

    5

    Déploiement

    Collock s’occupe de la production du jeu et de son déploiement: fabrication des éléments du jeu, développement applicatif, logistique de transport et installation, animation… Jusqu’à l’appréciation finale du client.

    Formats : Livraison et animation du jeu physique ou digital, selon les besoins du client

    Notre contenu vous intéresse ?

    Recevez notre Newsletter deux fois par mois avec nos articles, actualités et infographies !

    0