Tabou, méconnaissance du sujet, peur de mal faire…Il n’est pas toujours évident de parler de handicap en entreprise. Collock vous apporte toutes les clés pour comprendre les enjeux du sujet et vous présente son jeu de sensibilisation qui dédramatise le handicap et ouvre le dialogue de manière positive !

Jeu de sensibilisation au handicap en entreprise - Out of the box

La sensibilisation au handicap, un sujet qui nous concerne tous

Souvent mal connu et peu discuté par peur de la maladresse, le handicap reste un sujet difficile à aborder. D’autant plus quand on s’adresse directement aux personnes concernées par le handicap, atteintes elles-mêmes, proche-aidant ou membre de la famille. Pourtant, ce sont bien les personnes les plus à même d’en parler. Le premier pas vers une sensibilisation efficace, c’est ouvrir une discussion bienveillante, poser des questions et trouver ensemble des réponses. Il est aussi nécessaire de bien connaître le sujet pour en parler avec authenticité.

 

Définition du handicap

Pour donner une définition claire, la situation de handicap correspond à l’écart entre les besoins (et non les envies) d’une personne et son environnement qui est inadapté. Il faut bien comprendre ici que c’est l’environnement qui doit s’adapter.

Petite stat’ pour nos Franciliens : « À Paris, une seule ligne de métro peut aujourd’hui être empruntée par les personnes en fauteuil roulant : la ligne 14, la plus récente. L’une de celles, aussi, qui compte le plus faible nombre de stations. » Pour certains – trop – le télétravail n’est pas un choix.

 

Et en entreprise ?

La sensibilisation au handicap comme démarche d’inclusion et de QVCT (Qualité de Vie et des Conditions de Travail) reste marginale en entreprise. Des solutions existent pour sensibiliser vos équipes et faire tomber les idées reçues sur les situations de handicap. La première étape est de connaître le handicap dans sa globalité. Il ne se résume pas à aménager les locaux pour une personne en fauteuil roulant. C’est avant tout connaître les différentes formes de handicap, comprendre les capacités d’une personne et trouver des solutions pour l’inclure et qu’elle soit confortablement productive dans ce qu’elle sait faire, au même titre que n’importe quel collaborateur.

Collock, leader français des jeux et services de gamification pour entreprise, conçoit notamment des jeux de sensibilisation pour ouvrir le dialogues sur des thématiques et enjeux actuels : cybersécurité, sexisme, recyclage burn-out, etc.. Notre jeu Out of the Box, dédié à la sensibilisation au handicap au travail. A l’occasion de la semaine du handicap qui se déroulera du 14 au 20 novembre 2022, Annetta et Ségolène vous racontent l’histoire de la création du jeu et vous présentent ses nombreux atouts.

 

Out of the Box, un jeu de sensibilisation au handicap pour les entreprises

Chez Collock, Annetta Chan, Directrice des Opérations, et Ségolène Camara, Cheffe de Projet Opérations, ont conçu « Out of the Box », un jeu de sensibilisation au handicap spécialement pour les entreprises. Elles expliquent leur travail et leur méthodologie.

Qui êtes-vous ?

Ségolène, Cheffe de projet Opérations. Je déploie des jeux Clés-en-main et personnalisés chez nos clients. Je gère les questions logistiques et d’animation.

Annetta, Directrice des Opérations, je coordonne l’équipe Opérations, la gestion des animateurs, et des fournisseurs ! (NDLR : Elle amène aussi très souvent le petit déj’ !)

Annetta et Ségolène de Collock présente leur méthodologie de game design

Pouvez-vous présenter Out of the Box ?

S : C’est un jeu de sensibilisation au handicap en entreprise qu’on a développé avec notre partenaire Ariane Conseil, cabinet de conseil spécialisé dans les questions de santé, QVCT et handicap au travail. C’est également avec eux que nous avons co-construit nos jeu de sensibilisation au burnout, à la digital detox et à la réunionite, que vous pouvez consulter sur notre site.

A : On a d’abord créé le jeu en version digitale, puis on l’a décliné en format physique « Inside Box » pour être joué en présentiel. Chaque box (comprendre « kit de jeu ») fait jouer une équipe de 4 à 5 personnes pendant 45 minutes. Le temps de jeu est suivi d’un débrief de 25 minutes animé par un expert Ariane Conseil du handicap en entreprise.

S : Partant du constat que le monde n’est pas adapté aux personnes en situation de handicap, on a complètement inversé le référentiel et développé une storyline à la fois décalée et amusante pour dédramatiser le sujet. Dans le jeu, on se retrouve à la place d’une personne valide qui se réveille un matin dans un monde conçu pour personnes en situation de handicap. Il va falloir s’adapter !

A : Par exemple, une énigme équipe le joueur de lunettes simulant la vue de personnes malvoyantes. Une autre lui demande de déchiffrer un message en lisant sur les lèvres (spoiler : c’est beaucoup plus difficile qu’il n’y paraît). Une confronte sa capacité d’adaptation à la langue des signes. On aborde aussi le thème des troubles DYS, car il n’y a pas que la dyslexie. Certain.e.s de vos collègues peuvent être atteint.es de dyscalculie, de dysorthographie, de TDAH ou de dysphasie, sans même avoir été diagnostiqués eux-mêmes. On apprend plein de choses !

 

Quel est l’objectif de ce jeu de sensibilisation ?

S : C’est un sujet encore tabou et méconnu, surtout dans le monde de l’entreprise. Les personnes concernées n’osent souvent pas se déclarer, par honte ou peur d’être traitées différemment.

A : Le jeu s’adresse à tout le monde. Notre but est de sensibiliser les personnes valides, de planter des petites graines dans leur tête pour leur faire prendre conscience de la réalité de la situation avec bienveillance et pédagogie.

S : Mais il est aussi à destination des personnes en situation de handicap, pour les encourager à se déclarer sans honte. On présente notamment les aménagements et innovations qui existent pour faciliter leur quotidien en entreprise.

 

Comment aborder un sujet aussi sérieux à travers le jeu ?

S : On voulait dédramatiser le sujet en l’abordant avec légèreté, humour et positivité. On s’est inspirées de la vision québécoise, qui appelle les personnes en situation de handicap « personnes autrement capables ». On présente notamment certaines capacités, comme les sens surdéveloppés, en tant que super-pouvoirs.

A : On a aussi choisi un univers décalé et une charte graphique colorée à la fois douce et énergique qui renforce l’esprit bienveillant et positif du jeu.

 

Out of the box - Jeu de sensibilisation

Quelle a été votre méthodologie pour la conception du jeu ?

A : On a travaillé avec Ariane Conseil dès le début du projet. Ils ont apporté l’expertise et la documentation sur le sujet du handicap en entreprise, et nous avons apporté notre expertise de game design et gamification pour entreprises.

On a commencé par la sélection des informations à transmettre par le jeu, puis on a conçu une première version des énigmes. On les a testées en format digital et en présentiel avec des joueurs. Cela nous a permis de vérifier le niveau de difficulté des énigmes, leur durée, la transmission des messages et, surtout, la satisfaction des joueurs.

S : On met régulièrement le jeu à jour pour le maintenir aussi pertinent et divertissant qu’on l’a voulu au départ.  Chaque retour client nous permet d’améliorer le format pour être au top !

 

Comment avez-vous choisi les messages à incorporer dans le jeu ?

A : C’était de loin la partie la plus longue. Ariane Conseil nous a transmis 80 pages de documentation sur le handicap en entreprise ! C’était très intéressant mais on ne pouvait pas tout couvrir dans un jeu de 45 minutes donc on a fait un gros travail de sélection. On a choisi les messages les plus percutants, ceux qui ont le plus interpelé nos parties prenantes, nos collègues, nos audiences test et nous-mêmes. Nous n’étions pas très informées sur le sujet donc nous étions de bons cobayes. On a mis l’accent sur les handicaps invisibles, qui représentent 80% des handicaps.

S : On a aussi choisi des messages qui s’adaptent bien aux énigmes et à la mise en situation, comme le handicap visuel ou auditif par exemple. Notre but est de sensibiliser, pas de former. Les messages choisis alertent, étonnent, et donnent envie aux joueurs d’aller plus loin par eux-mêmes. Le débrief avec l’expert est une occasion privilégiée de confronter ce que les joueurs ont vécu pendant la session et de répondre à des questions libérées par l’exercice. L’intérêt montré par les joueurs sont le signe que nous avons atteint notre objectif !

 

Quels sont les retours des joueurs jusqu’à maintenant ?

A : Nous n’avons eu que de très bons retours ! Le jeu Out of the Box est fun et prend bien auprès des joueurs. Surtout en présentiel, grâce la mise en situation concrète et à la mobilisation des sens (vue altérée, toucher avec le braille, etc.). On a eu des équipes tellement motivées qu’elles déchiraient les enveloppes pour accéder au contenu et à la suite le plus vite possible !

S : On est super fières du jeu, c’est vraiment notre bébé ! Il est beau, fun, et on apprend énormément de choses de manière positive !

Quelques chiffres sur le handicap en France

12 millions de personnes sont en situation de handicap (18% de la population)

  • 80% d’entre-elles ont un handicap invisible
  • 10% des Français souffrent d’une malentendance plus ou moins sévère
  • 1 salarié sur 6 vit avec une maladie chronique
  • 1 Français sur 5 connaîtra au cours de sa vie un épisode de trouble psychique (dépression, addiction, trouble alimentaire…)

Si vous lisez cet article sur votre lieu de travail, regardez autour de vous et faites les rapports. Le handicap peut toucher tout le monde sous bien des formes.

Le but de la sensibilisation au handicap : faire tomber les tabous

Vous l’aurez compris, le handicap a plusieurs visages. Il est également possible que vos proches collègues soient en situation de handicap sans le savoir. En France, 1000 personnes par jour apprennent qu’elles sont atteintes d’un cancer, dont environ 400 qui sont encore actives professionnellement.

Sensibiliser au handicap, c’est aussi mieux prévenir ses équipes et inclure un maximum de personnes dans le monde du travail.

En France, ce sont 14% des personnes en situation de handicap qui sont touchées par le chômage, contre 7% du reste de la population.

Faire de la sensibilisation au handicap, c’est alors promouvoir une vision normalisée de notre société, d’inclure et de comprendre ce que traversent un grand nombre de personnes ; et, au bénéfice de chacun : s’ouvrir l’esprit. Le but est donc de lutter contre les préjugés, encourager une vision dédramatisée et positive du handicap et fédérer les travailleurs sur ce sujet. Sensibiliser vous permettra d’en parler sans la peur d’être maladroit, laisser la parole aux personnes concernées et avoir une opportunité d’en apprendre plus sur ses collègues, de mieux les comprendre et donc, de mieux les aider.

 

Quand faire de la sensibilisation au handicap en entreprise ?

Les moments clés du parcours collaborateur

La sensibilisation est efficace à des moments clés de la vie de l’entreprise. Elle doit être incluse dans les enjeux de l’expérience collaborateur. Les interactions que ce dernier aura tout au long des étapes de sa carrière constitueront son parcours global et sa vision de l’entreprise. Sensibiliser les collaborateurs au handicap, c’est aussi leur montrer votre vision et vos valeurs d’inclusion. Ainsi, la sensibilisation peut se faire dès le recrutement, lors du parcours d’intégration, à l’occasion de formations… Bref, il est possible de sensibiliser à chaque moment important de vie d’équipe et tout au long du parcours de vos salariés.

 

La Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées

Envie de trouver des talents et de déconstruire les idées reçues ? Découvrez la SEEPH, la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées. Une semaine à la rencontre des professionnels pour s’informer et recruter. Depuis plus de 25 ans, LADAPT, l’Agefiph et le FIPHFP co-organisent l’événement et proposent des sessions de job dating, Handicafé ou encore de la sensibilisation et des parrainages. La 26ème édition se déroulera du 14 au 20 novembre 2022.

 

Les solutions pour sensibiliser efficacement

Parler sans crainte du handicap, c’est déjà le premier pas vers la sensibilisation. Les supports classiques de communication imprimés comme des brochures, plaquettes, dépliants ou digitaux comme des newsletters, sont utilisés par les entreprises pour communiquer sur le Handicap et la diversité en entreprise, en général. Pour aller au-delà et ouvrir la discussion, des moments d’équipes clés peuvent être organisés pour une compréhension claire du handicap. Vous pouvez donc :

 

  • Participer à des formations

C’est ce que propose Ariane Conseil, notre partenaire, cabinet de conseil engagé sur les politiques de santé, Qualité et Conditions de vie au Travail (QVCT) et handicap ; avec qui nous avons co-construit nos jeux de sensibilisation sur le handicap, le burnout, la digital détox et la réunionite. Le but d’une formation sur le handiap est de :

  1. Informer et sensibiliser les collaborateurs au handicap au travail (démarche d’information et de description pour faire prendre conscience et mettre en avant les méconnaissances)
  2. Donner une nouvelle vision du handicap et balayer les stéréotypes
  3. Informer sur les ressources et aides disponibles.

 

  • Organiser des mises en situation

Apprenez en étant acteur de votre propre sensibilisation. Se former sur un sujet est plus efficace lorsqu’on est actif dans la formation. On pense également à des « vis ma vie » qu’on peut organiser sur des journées en interne.

Il existe également des outils pédagogiques qui se basent sur la mise en situation, comme des vidéos de sensibilisation ou des jeux de cartes sur ce thème, tel le jeu Les Handispensables.

 

  • Le jeu

Ce qu’on appelle les serious games chez Collock. Il s’agit d’aborder des questions sensibles, d’ouvrir la discussion à travers le jeu et de passer un message durable de façon ludique et engageante. Le jeu permet de questionner sur les bonnes pratiques à appliquer et d’éliminer une partie des freins à l’accueil des personnes handicapées en entreprise. Il montre des actions à mettre en place pour aider les personnes en situation de handicaps. Des experts vous accompagnent et débriefent des situations pour animer le dialogue.

 

Les avantages de la gamification

Aborder avec plus de légèreté ce sujet souvent difficile, voire tabou

C’est un sujet qui peut être délicat à aborder avec ses collaborateurs… Par le jeu, la parole des équipes est libérée. Il est ainsi possible de lever les tabous et de dédramatiser ce sujet complexe grâce à une expérience de jeu active et non intrusive. Le jeu ne juge pas et n’impose pas des idées, mais au contraire, il apprend et encourage les participants. Il permets des discussions et des échanges qui favorise le développement de bonnes pratiques.

 

Présenter et appliquer les bonnes pratiques

L’utilisation du jeu est particulièrement efficace dans la transmission de message car le salarié qui le reçoit n’est pas en posture passive d’écoute mais participe activement. Le participant reçoit le message et s’approprie en même temps les bons gestes et comportements à avoir par rapport au handicap en entreprise. Grâce à l’immersion dans le jeu, l’implication du joueur est plus forte.

 

Joindre l’utile à l’agréable

Les bienfaits du serious game de sensibilisation sont nombreux : stimulation intellectuelle, cohésion d’équipe, communication, … Le jeu permet la mise en situation et l’expérimentation de nouvelles sensations pour voir le handicap d’une autre façon.

 

Envie d’en savoir plus sur notre jeu de sensibilisation Out of the Box ?

jeu de sensibilisation au handicap

Pour plus d’informations

Vous pouvez consulter la RQTH, la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé, qui définit spécifiquement quel est le statut de travailleur en situation de handicap et lui permet alors de bénéficier de différents types d’aménagements.

Sources

https://www.ladapt.net/

https://www.semaine-emploi-handicap.com/

https://www.fiphfp.fr/

https://www.agefiph.fr/