Paris +33 (0)1 76 50 33 66 | Lyon +33 (0)4 69 96 69 09 | Lille +33 (0)3 62 02 08 02 | Bordeaux +33 (0)5 31 60 61 70 | contact@collock.com
Dans cet article, nous allons parler d’un sujet de plus en plus important pour les entreprises : l’intelligence émotionnelle. Elle se définit comme la capacité à reconnaitre, comprendre et maîtriser ses propres émotions et à composer avec les émotions des autres personnes. En d’autres mots, l’intelligence émotionnelle est la capacité à contrôler ses émotions et à les mobiliser pour agir. Ensuite, nous verrons comment le jeu permet de l’améliorer mais également de l’évaluer, dans le cadre d’un recrutement.

Les 5 bases de l’intelligence émotionnelle

Selon Daniel Goleman, psychologue américain et enseignant à Harvard, l’intelligence émotionnelle est un facteur clé de réussite dans le monde professionnel. Cette intelligence émotionnelle s’exprime selon 5 bases :

  • La conscience de soi : la capacité à reconnaître et à comprendre les humeurs, les émotions et les moteurs internes des individus. Cette capacité permet aussi d’évaluer leur effet sur les autres.
  • La maîtrise des émotions : cela correspond à la capacité de contrôler ou rediriger les pulsions et humeurs. Cela inclut également la tendance à suspendre le jugement et de réfléchir avant d’agir.
  • La motivation interne : c’est un moteur qui va au-delà de l’argent et du statut, qui sont tous deux des leviers de motivation externe. La motivation interne représente ce qui est important dans la vie d’un individu, comme le plaisir d’accomplir une tâche, la curiosité d’apprendre… Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez en savoir plus dans notre article sur les leviers de motivation en entreprise. 
  • L’empathie : la capacité à comprendre la structure émotionnelle des autres en adoptant leur point de vue.
  • La capacité à entrer en relation : cela comprend l’habileté dans la gestion des relations humaines et dans la construction de réseaux. La capacité à trouver des points communs et construire des liens en est également une caractéristique.

D’après une étude réalisée en 2011 par Goleman, la performance au travail est due à 60% aux compétences émotionnelles des employés, et même 80% pour les managers. De plus, une enquête de Carewan, datant de 2015, révèle que 70% des projets de transformation en entreprise échouent à cause d’une faible voire mauvaise prise en compte du facteur humain.

Le jeu pour améliorer l’intelligence émotionnelle

Aujourd’hui, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à demander à leurs collaborateurs et managers de développer leur intelligence émotionnelle. Il a été observé que les émotions ont un fort pouvoir et impactent le bien-être des collaborateurs, la qualité de vie au travail de tous, mais également la performance. Pour cette raison, il est important de réussir à comprendre, reconnaître et maîtriser ses émotions sur son lieu de travail, pour éviter de faire un faux pas et froisser un.e collègue.

  • Travailler en équipe

Même si cette affirmation paraît assez banale, les jeux favorisent la communication et l’échange entre les joueurs. Dans la plupart des jeux, il est nécessaire de constituer des équipes, de se répartir les missions, de communiquer pour résoudre les énigmes, d’échanger des cartes. Toutes ces actions aident les joueurs à avancer ensemble.
Le jeu en entreprise va ainsi développer la capacité à entrer en relation entre collègues.

  • Ressentir ses propres émotions

Lors d’un jeu, les participants ont la possibilité de vivre et de ressentir différentes émotions, comme :

  • La joie
  • La surprise
  • L’émerveillement
  • La frustration

En ressentant ces émotions, les joueurs vont alors réfléchir à ce qu’ils ressentent et ce qui les provoque, ce qui est présenté dans les bases intitulées “conscience de soi” et “maîtrise des émotions”. 

En entreprise, cette conscience et maîtrise permet de rester professionnel dans toutes les situations et de mieux gérer les conflits.

  • Reconnaître les émotions des autres joueurs

Reconnaître ses propres émotions est déjà une force, mais réussir à comprendre celles des autres joueurs favorise l’empathie. En comprenant les émotions et les réactions des participants, il est possible d’ajuster son propre comportement et mieux créer du lien avec la personne. 

Dans le monde du travail, réussir à reconnaître les émotions des autres permet de faire évoluer son argumentaire, son discours pour utiliser les bons mots et les bons leviers. 

En maîtrisant ses émotions et en analysant celles de ses collaborateurs, un manager est capable d’avoir une approche de management plus efficace. En cernant mieux les motivations internes d’un employé, il peut ajuster son management et utiliser les bons leviers. Le collaborateur sera davantage satisfait et performant car son supérieur tiendra compte de ses émotions, ses envies et ses besoins. Et cela ne se limite pas à une relation avec un lien hiérarchique mais s’applique également à toute relation en entreprise. En utilisant l’intelligence émotionnelle, il est possible de créer un environnement de travail plus sain, plus respectueux de chacun et avec moins de conflits.

 

Le jeu pour évaluer l’intelligence émotionnelle dans un recrutement

Le jeu peut être un bon moyen d’évaluer l’intelligence émotionnelle et les soft skills d’un collaborateur. Lors d’un jeu en entreprise, ou d’un team building, il est possible d’observer les interactions entre coéquipiers. Cela permet donc d’évaluer leur esprit d’équipe et in fine d’améliorer la cohésion d’équipe. 

Le jeu peut également être utilisé dans le parcours de recrutement afin d’observer et d’évaluer l’intelligence émotionnelle des candidats et leurs compétences comportementales. Un nombre croissant d’entreprises se questionne sur les outils disponibles pour ce besoin. Depuis quelques années, l’escape game de recrutement permet aux recruteurs de “faire jouer” les candidats tout en les observant. Au lieu de se baser uniquement sur du déclaratif (dans le CV et la lettre de motivation), les recruteurs ont ainsi un réel aperçu des soft skills des candidats. 

Notre contenu vous intéresse ?

Recevez notre Newsletter deux fois par mois avec nos articles, actualités et infographies !

0