Paris +33 (0)1 76 50 33 66 | Lyon +33 (0)4 69 96 69 09 | Lille +33 (0)3 62 02 08 02 | Bordeaux +33 (0)5 31 60 61 70 | contact@collock.com

Le terme offboarding désigne un processus RH qu’une entreprise peut mettre en place pour préparer et gérer le départ d’un collaborateur. 

Le parcours d’offboarding regroupe différentes actions permettant d’accompagner positivement le collaborateur jusqu’à la dernière étape de son expérience collaborateur au sein de cette organisation. 

Quels sont les avantages de la mise en place d’un tel parcours ? 

Impact du parcours d’offboarding collaborateur sur la marque employeur

Tout comme l’onboarding (le moment où une entreprise accueille un nouveau collaborateur), le parcours d’offboarding a un impact sur la marque employeur. Le développement d’une marque employeur forte est aujourd’hui indispensable pour le recrutement de nouveaux talents et la fidélisation de ceux qui sont déjà dans l’entreprise. L’intégration d’un parcours d’offboarding rassure les collaborateurs et nouvelles recrues. Ils savent qu’ils auront une expérience collaborateur de la phase de recrutement, en passant par leur premier jour au sein de l’entreprise, à leur dernier jour. 

Même en cas de départ, un collaborateur peut rester, ou devenir, un ambassadeur de l’entreprise. Un collaborateur, qui quitte la société dans les meilleures conditions possibles, fera une publicité positive de la marque. Ainsi, en laissant une bonne image de l’entreprise et en soignant le parcours d’offboarding des anciens collaborateurs, ces derniers peuvent devenir des ambassadeurs de la marque. Au contraire, s’il quitte l’entreprise sur une mauvaise note, il exprimera son mécontentement autour de lui, que ce soit offline ou online. Le discours que tiendra un collaborateur de son ancienne entreprise, à son entourage professionnel et personnel, a un impact direct sur la marque employeur. Aujourd’hui, avec les réseaux sociaux, les expériences et avis positifs et négatifs circulent plus vite et peuvent atteindre plus d’audience. Il faut donc prêter attention à ce que les anciens collaborateurs pourraient dire de l’entreprise. 

Enfin, la reconnaissance du travail du collaborateur sur le départ et l’impact positif qu’il a eu sur l’entreprise est un moyen d’augmenter la satisfaction de tous les collaborateurs et d’améliorer la culture d’entreprise

Une personne qui quitte une entreprise dans de bonnes conditions :
avec une bonne image, une bonne expérience collaborateur et la reconnaissance de l’entreprise,
sera enclin à promouvoir celle-ci.

Etape du parcours d’offboarding : le recueil du feedback du collaborateur “offboardé”

L’entretien de sortie d’un collaborateur permet d’obtenir un feedback plus ouvert sur l’entreprise et de découvrir des mauvais fonctionnements internes

Les entreprises avec un bon niveau de satisfaction collaborateur et une forte marque employeur se sont souvent remises en question. Afin de s’améliorer, d’attirer de nouvelles recrues, et de fidéliser les collaborateurs, il faut être ouvert à la critique et au changement. Or, lorsqu’un collaborateur part, l’entreprise a une excellente opportunité pour obtenir un feedback constructif sur ses points à améliorer. En effet, un collaborateur sur le départ est plus à même de divulguer ce qui le dérange dans l’entreprise qu’un collaborateur actuel qui n’ose pas forcément communiquer sur des sujets sensibles.

Lors de l’entretien de sortie, le collaborateur peut s’ouvrir et raconter plus librement ce qui fonctionne et ne fonctionne pas. Que ce soit sur des sujets de management, d’outils ou de culture d’entreprise, il partage son feedback sans crainte. C’est un moment d’écoute et d’échange durant lequel le collaborateur peut exprimer son ressenti et ce qu’il aurait aimé voir évoluer. Il ne faut pas arriver avec une longue liste de questions mais opter pour 4 ou 5 questions ouvertes et laisser le collaborateur répondre. Les questions peuvent être les suivantes : 

  • Avez-vous eu les ressources et le soutien nécessaires pour faire votre travail efficacement ?
  • Recommanderiez-vous cette entreprise à des amis à la recherche d’un emploi ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
  • Y a-t-il quelque chose qui aurait pu être fait pour vous convaincre de rester ?
  • Comment était votre relation avec votre manager / supérieur hiérarchique ?
  • Quelle est la plus grande chose à faire pour s’améliorer ?

Pour que cet entretien de sortie soit réussi, il est important d’expliquer au collaborateur pourquoi il a lieu et comment seront analysées ses réponses. L’objectif de cet entretien et de pouvoir en tirer des enseignements et éventuellement de modifier certains processus internes.

Cet entretien ne doit pas forcément être réalisé par une personne des Ressources Humaines. Il peut être également organisé avec un autre manager dans l’entreprise. Il faut privilégier un échange avec deux personnes maximum afin de ne pas mettre mal à l’aise la personne qui doit donner son feedback. Il peut avoir lieu au moment de la démission ou vers la fin du préavis. Il est plutôt conseillé de choisir la deuxième option puisque la démission est déjà un moment d’émotions. En revanche, à la fin du préavis le collaborateur peut déjà être en train de penser à sa prochaine étape. 

Pour les entreprises avec un fort taux de turnover, il est possible de mettre en place un questionnaire afin de garder du temps pour rencontrer les cas plus compliqués et recueillir leurs feedbacks

Le « recrutement boomerang » et donner envie aux collaborateurs de revenir

15% des collaborateurs ont réintégré une entreprise pour laquelle ils avaient travaillé dans le passé
Etude de Workplace Trends en 2015

Si un collaborateur quitte une entreprise dans de bonnes conditions, il sera plus enclin à y revenir plus tard. On appelle ce phénomène le « recrutement boomerang ». Lorsque le processus d’offboarding d’un collaborateur est réussi, l’entreprise se donne les moyens de le faire revenir plus tard, après avoir développé et gagné en compétences. De plus, cela permettrait des recrutements sécurisés et à moindre coût – un réel avantage pour les entreprises. En partant en de bons termes et avec une expérience collaborateur de qualité jusqu’à la fin, le collaborateur se souviendra positivement de l’entreprise.  

De plus, c’est un gain de temps pour la formation et l’intégration du collaborateur qui revient, tout en ayant la possibilité de bénéficier des compétences acquises. Le collaborateur aura également vu d’autres process et étoffé son réseau professionnel.

Notre contenu vous intéresse ?

Recevez notre Newsletter deux fois par mois avec nos articles, actualités et infographies !